logo_FDP_88Dans sa mission d’intérêt général de protection et de mise en valeur du milieu aquatique, la Fédération des Vosges pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique s’est vue attribuer la réalisation du Plan Départemental de Protection du milieu aquatique et de Gestion des ressources piscicoles (P.D.P.G).

Celui-ci s’inscrit directement dans les objectifs d’atteintes du « bon état écologique » définis dans la Directive Cadre sur l’Eau (DCE 2000/60/CE). Les dispositions de ce plan sont clairement décrites dans les Schémas Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (S.D.A.G.E)

[1] Rhin Meuse et Rhône Méditerranée Corse.

Les grandes dispositions du PDPG visent à favoriser les espèces autochtones (ou l’ayant été), préconisent une gestion piscicole patrimoniale sur toutes les masses d’eau en très bon état, et tendent à réserver les repeuplements et alevinages en soutien de populations piscicoles perturbées par les activités humaines.

Dans tous les cas, il ne pourra être introduit d’espèces piscicoles relevant des dispositions des articles L.432-10 à 12 du Code de l’Environnement, ou ne correspondant pas au niveau typologique théorique du cours d’eau[2].PICT0033-600 Le PDPG propose aussi des plans de gestion d’ouvrages hydrauliques afin de favoriser la libre circulation des espèces piscicoles (principalement en période de reproduction).

 

L’objectif est d’améliorer de façon significative et sensible, au niveau départemental, la qualité générale des rivières et plans d’eau sous une double contrainte, celle liée aux réalités écologiques des milieux et celle liée à leur usage et en particulier aux demandes des collectivités piscicoles et des autres gestionnaires (riverains, collectivités territoriales, …).

En outre, le PDPG constitue une base technique d’actions pour les détenteurs de droits de pêche et se veut être directeur dans le cadre de la réalisation de plans d’actions pour les gestionnaires directs (Associations Agréées pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (A.A.P.P.M.A)).

Les plans de gestion établis par les associations agréées en application de l’article L. 433-3 du code de l’environnement doivent être compatibles avec le PDPG.Il correspond à la suite opérationnelle du Schéma Départemental de Vocation Piscicole et Halieutique (S.D.V.P.H.).

Pour les collectivités piscicoles, Il est l’instrument technique de référence pour argumenter les revendications du monde associatif de la Pêche dans les négociations avec les autres usagers, notamment lors de l’établissement des Schémas d’Aménagement et de Gestion des Eaux (S.A.G.E) ou de contrats de rivière.Lispach2

 

[1] Chapitre 3, orientation T3-05 du SDAGE du bassin RHIN MEUSE, p81-82.

[2] Chapitre 3, orientation T3-05 D3 du SDAGE du bassin RHIN MEUSE, p81.