Surveillance des milieux aquatiquesPourquoi existe-t-il une police de la pêche ?

La pêche est une pratique qui vise à s’approprier le poisson qui n’appartient à personne. La législation est là pour encadrer cette pratique afin qu’elle ne mette pas en péril la ressource. Dès lors, la législation relative à la pêche en eaux libres présente deux aspects qu’il convient de distinguer :

–          La police de l’hameçon, qui vise à permettre au poisson de naître, de vivre, et de grandir afin de pouvoir se reproduire au moins une fois dans son milieu.

–          La police de protection du milieu, qui vise à garantir aux poissons des conditions environnementales compatibles avec le bon déroulement de leur cycle vital.

La législation pêche s’applique aux poissons, crustacés (écrevisses, gastéropodes, bivalves…) et  grenouilles, à tous les stades de leur développement, y compris leurs œufs.

Surveillance des milieux aquatiques

La police de la pêche constitue donc l’une des principales missions d’une Fédération de pêche. Dans le département, la surveillance des milieux est assurée par le service garderie de la Fédération. En ce sens, ce service a pour mission de réprimer l’ensemble des infractions liées au braconnage, d’alerter les autorités compétentes en cas de pollution et plus généralement de veiller au respect de la réglementation en vigueur (soumise à approbation du préfet).

Pour mener à bien cette mission et quadriller l’ensemble du réseau hydrographique vosgien, la Fédération peut compter sur l’Association des Gardes de Pêche Particuliers des Vosges qui regroupe une grande partie des gardes pêche particuliers et agents de développement du département. Ces derniers, par leurs missions de prévention et de police sont les garants du bon fonctionnement de nos milieux aquatiques.

Surveillance des milieux aquatiques