Dans le cadre de la mise en œuvre de son plan de gestion piscicole (P.G.P.), l’AAPPMA de Granges-sur-Vologne a assuré la maîtrise d’ouvrage de travaux de répartition des écoulements sur le ruisseau des Bas-Prés, en amont de la confluence avec la Vologne.

Au niveau du secteur d’intervention, le ruisseau des Bas Prés se divise en deux bras. Avant les travaux, le bras gauche (bras perpendiculaire à l’axe) captait davantage d’eau que le bras droit. Ceci a eu pour conséquence de diminuer le débit du bras droit et de favoriser la formation d’atterrissements qui ont réduit progressivement le débit disponible pour alimenter le bras droit en eau. Inversement le bras gauche captait un débit de plus en plus important qui a contribué à éroder le lit du cours d’eau et la berge située en rive droite. En période d’étiage le bras droit était faiblement alimenté en eau ce qui limitait fortement la capacité de recrutement de l’espèce repère : la truite fario.

Sous maîtrise d’œuvre de la fédération de Pêche des Vosges, les travaux ont permis de rétablir l’équilibre d’alimentation en eau de ces deux bras par :

– la création d’un seuil de fond empierré à l’intersection des deux bras ;

– la réfection de la berge qui se délitait par un enrochement adapté dans l’angle et la mise en place d’un géotextile ;

– le retrait des atterrissements qui se sont formés sur les premiers mètres du bras droit avec la mise en place d’un géotextile sur la partie de berge travaillée.

La répartition optimale des débits dans les deux bras conduira à préserver le site de ces désagréments. La pérennisation des écoulements dans les deux bras permettra à la population locale de truite fario de bénéficier de surfaces favorables à sa reproduction sur plus de 650 ml.

 

Partenaires :

Coût total de l’opération : 5 616 euros

Agence de l’Eau Rhin Meuse : 2 246.4 euros (40%)

Collectivités piscicoles : 3 369.60 euros (60%)

  • FNPF : 1684.80 euros
  • FDPPMA 88 : 842.40 euros
  • AAPPMA Granges-sur-Vologne : 842.40 euros